La population a manifesté un grand intérêt pour l’Année du patrimoine culturel 2018

© Schweizer Heimatschutz / Tres Camenzind

© Schweizer Heimatschutz / Tres Camenzind

 

Dans toute la Suisse, la population a insufflé un nouveau souffle à son patrimoine culturel avec plus de 1’500 manifestations locales et nationales. Ces dernières ont mis en évidence le rôle central de notre héritage matériel comme immatériel dans le développement démocratique et durable. L'Association Année du patrimoine culturel 2018 peut se prévaloir d'une année passionnante et variée.

«Dans le cadre de l’Année du patrimoine 2018, nous avons pris conscience des efforts qui sont déjà déployés dans tout le pays pour faire vivre notre culture et combien les personnes qui y sont impliquées s’engagent à tous les niveaux possibles», explique Patrick Schoeck, directeur du Domaine architecture chez Patrimoine suisse et président de l’Association de l’Année du patrimoine culturel 2018. Cette dernière a été créée pour coordonner la campagne de communication nationale ainsi que les nombreux événements organisés par plus de 30 organisations sans but lucratif. L'Année du patrimoine culturel 2018 est placée sous le parrainage du président de la Confédération Alain Berset et s'inscrit dans le cadre de l'Année européenne du patrimoine culturel, lancée par l'Union européenne et le Conseil de l'Europe.

Records d’affluence et temps forts  
C’est sous la devise «Schau hin! Regarde! Guarda!» que plus de 1500 offres culturelles ont été inscrites sur la plateforme quadrilingue www.patrimoine2018.ch. Cela s'est traduit dans le monde non virtuel par une augmentation significative du nombre de visiteurs aux manifestations existantes : 58 000 au total en septembre lors des Journées européennes du patrimoine lancées à Fribourg et plus de 12 000 à l'occasion de la Journée des châteaux suisses le 7 octobre.  Parmi les autres temps forts de l'Année du patrimoine culturel, citons le congrès à Bienne en mars, les journées portes ouvertes de 84 maisons historiques qui ont eu lieu en mai, les Journées du patrimoine mondial et la Journée du patrimoine culturel de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich en juin, l’événement des cloches pour la paix qui ont résonné le 21 septembre, la Journée du patrimoine audiovisuel le 27 octobre et l'exposition "Il patrimonio si racconta" à Bellinzona, prolongée de deux semaines en raison du nombre élevé de visiteurs, notamment des élèves.

Nouvelles perspectives et partenariats
«L'Année du patrimoine culturel a montré à quel point le patrimoine culturel matériel et immatériel est étroitement lié à notre vie quotidienne», déclare Boris Schibler, vice-président de l'Association et directeur adjoint du Centre national d’information sur le patrimoine suisse (NIKE). Le patrimoine culturel comprend des domaines divers mais interdépendants tels que les traditions vivantes, l'archéologie, l'histoire industrielle et technologique, les musées, les archives et la culture du bâti. Dans tous les cantons, des contacts ont été établis au-delà des frontières de chaque domaine et une dynamique s'est développée, comprenant de nombreuses idées et de nouvelles perspectives. Le concours de projets de l'Office fédéral de la culture, principal partenaire de la campagne nationale, et les nombreux reportages des médias de tous les secteurs de SRG SSR (partenaire média de l'Association) y ont également contribué.

Clôture de l’événement le 19 février
Les connaissances et les contacts acquis dans le cadre de l'Année du patrimoine culturel 2018 doivent maintenant porter leurs fruits pour l'avenir. Dans ce but, une manifestation de clôture sera organisée à Berne le 19 février 2019 dans différents musées - ceux-ci étant les lieux consacrés de la médiation culturelle.